Texworld Paris 17-20.9.2018, Le Bourget, Paris
Le salon des tissus, fournitures et matières Texworld Paris maintient sa place de leader pour les industriels de la mode et gagne en superficie en investissant un nouveau hall

 

-

Le hub sourcing des professionnels du tissu, des composants et des fournitures pour l’industrie de l’habillement, Texworld Paris, entretient son offre animée par l’écoute attentive d’un marché en constante évolution. Une quarante-quatrième édition plébiscitée par près de 1000 exposants internationaux qui continuent à démontrer leur solide intérêt pour les salons de Messe Frankfurt France et valident ainsi la place de Paris comme indissociable du secteur de la mode. Cet atout business, qui permet à bon nombre d’acteurs du tissu de se faire repérer sur la scène de la mode globale, se trouve illustré en partie avec l’inauguration d’un troisième hall pour la première fois. Cette extension sur le hall 3 est aussi due à l’apparition de Leatherworld Paris qui investit une partie du hall 2. Le regroupement des salons mode/textile de Messe Frankfurt France (Apparel Sourcing, Avantex, Leatherworld, Shawls&Scarves, Texworld et Texworld Denim Paris) s’abrite désormais sous la bannière de The Fairyland For Fashion qui réunit plus de 1850 exposants et atteint tout de même 66 800m2 bruts soit une belle augmentation de 10%.

Texworld Paris : un terreau fertile pour les affaires « Les exposants en quête de visibilité et de reconnaissance sur le marché occidental de la mode ont bien compris que Texworld Paris jouait un réel rôle d’apporteur d’affaires, de vecteur de notoriété, de reconnaissance de savoirfaire et bien sûr de défricheur grâce à notre réseau mondial d’agences et de partenaires commerciaux. Texworld Paris demeure ainsi un point d’entrée incontournable et un véritable reflet des solutions textiles du monde entier au service de l’industrie de la mode. Texworld Paris reste un pont indispensable entre les marques de mode et les producteurs de tissu, entre les besoins de l’occident et les atouts industriels des pays fournisseurs du textile /
Réaménagements de la circulation des publics au cœur des salons et des points de prise en charge des navettes et taxis L’agrandissement du salon sur le Hall 3 nécessite une adaptation pour accueillir au mieux visiteurs et exposants avec le maintien de deux accès aux salons. Une nouvelle arrivée à l’ouest du parc desservira directement les Halls 3 et 4. L’accueil du Hall 3 débouchera directement sur le secteur Woolen et au Forum Général, tandis que l’accueil du Hall 4 aboutira sur le secteur Print et un nouveau Forum Thématique. L’entrée habituelle du hall 2 sera maintenue et mènera sur Leatherworld, puis Apparel Sourcing. Une plateforme de transports pour les navettes RER du Bourget et les Taxis/VTC se situera de chaque côté du Parc des Expositions du Bourget. Des liaisons régulières reliant l’aéroport de Roissy, la Gare du Nord, la Porte Maillot et la gare RER de Villepinte seront également mises en place au niveau de la gare routière du hall 2. Le dispositif s’accompagne également d’un petit train pour passer d’une station à l’autre et rejoindre chaque côté opposé.

habillement quelle que soit leur gamme. L’expansion dans le hall 3 en est la preuve, mais c’est aussi un indicateur de la diversité de notre offre puisque Leatherworld rejoint notre portefeuille de salons parisiens », indique Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France.

Ce changement de configuration s’accompagne d’un remaniement profond des secteurs maille (Knit) et coton (Cotton) qui investiront le nouveau Hall 3. Ces secteurs regrouperont en un seul et même lieu les zones autrefois divisées en spécialités (shophisticated, casual…) qui seront désormais combinées. Pour les visiteurs, c’est d’abord un atout pratique avec l’unicité de ces espaces qui leur donneront ensuite l’une opportunité de déceler des trouvailles dans ces nouvelles zones par famille. Ainsi la draperie, la laine et le chanvre investiront le nouveau hall 3. Les broderies, le jacquard, les imprimés, le coton, le shirting et le lin auront leur place dans le hall 4. Il faudra également compter sur Sportswear & Fonctionnal qui s’étoffe en particulier sur le secteur très technique du beachwear dont le coréen Donjin International. Autre particularité de cette session de septembre, la mise à l’honneur d’une matière : la soie. Dans le hall 2, elle bénéficiera pour l’occasion d’un espace central entièrement dédié qu’elle soit traditionnelle ou issue de l’innovation. De beaux opérateurs haut de gamme sont annoncés comme la maison ancestrale chinoise Hua Jia Silk et ses fameuses georgettes de soie ou les coréens de New Star Tex avec des propositions très luxueuses pour le prêt-àporter.


Une représentation internationale décisive Fidèles au rendez-vous, les pavillons nationaux seront de retour pour porter haut les couleurs du Pakistan, de la Thaïlande, de la Corée du Sud dont la participation est particulièrement active, et une nouveauté de cette édition, Taiwan. La Turquie quant à elle signe une belle représentation d’une centaine de représentants avec notamment une sélection en coton et maille de bonne facture par entre autres le grand opérateur Migiboy Tekstil et Bordo Tekstil qui propose une collection en coton organique.


Autre contributeur significatif de Texworld Paris, l’Inde sera également présente dans les multiples secteurs du salon avec la participation notable de Nahar Industrial Enterprises et ses cotonnades de qualité. N’oublions pas l’Indonésie qui revient avec 8 entreprises, Simtis ce spécialiste des aspects soyeux qui représentera le Maroc, et l’égyptien Liontex un leader dans son pays avec notamment des collections idéales pour le costume masculin. Un des plus grands exportateurs du Bangladesh, Zaber & Zubair continue de choisir Elite pour proposer ses très nombreuses solutions textiles, presque du sur-mesure.

Non loin de là se trouvera Elite, l’espace qui concentre les entreprises de solutions globales prédisposées à fournir un large panel de services complémentaires souvent sollicités dans la chaîne de production (bureau de création, logistique, etc.). On y retrouve des entreprises très fidèles comme les turcs Reisoglu et Joyteks, le taïwanais New Heaven, le hollandais Northern Linen, les pakistanais Kohinoor, Liberty et Sapphire, ou encore le brodeur libanais Kaskas.

Le rendez-vous professionnel incontournable du sourcing textile Au cœur de l’offre du salon il faut rappeler le parcours dédié aux éco-textiles, le Sustainable Sourcing Itinerary ; et comme chaque édition, le circuit réunissant les confectionneurs en mesure de les approvisionner en petites quantités, soit de 5 à 100 mètres. Texworld Paris souhaite également apporter aux professionnels du secteur de nouvelles perspectives sur l’évolution du marché grâce à son cycle de conférences prospectives et des témoignages partagés portant cette session sur « la route de la soie » et « le commerce extérieur textile-habillement et les marchés Européens ».
Au rang des animations, il faudra bien sûr ne pas manquer le forum des tendances automne hiver 19/20 Vertige, l’espace dédié aux gagnants du Festival International des Jeunes Créateurs de Mode de Dinan (le prêt-àporter masculin de Cognaq, la collection femme inspirée des reflets lumineux de Dario Briegmann, l’impertinence de la marque Eclort, la collection coup de cœur d’Armine Ohanyan) et le défilé idoine qui viennent parfaire ces quatre journées riches d’expériences et de rencontres.

 
 

 

 

 

Leatherworld Paris et Texworld Denim 

Les 2 nouveaux salons de Messe Frankfurt France 

 

Du 17 au 20 septembre 2018, Leatherworld fait son entrée à Paris, aux côtés de Texworld, Apparel Sourcing, Shawls & Scarves, Texworld Denim et Avantex Paris. Messe Frankfurt France enrichit ainsi ses 2 éditions annuelles parisiennes d’un nouvel espace entièrement dédié au marché du cuir. 
 

« Leatherworld Paris est une nouvelle manifestation signée Messe Frankfurt France. Conformes à notre politique de toujours être l’écoute du marché, nous avons noté que beaucoup de visiteurs savaient que les pays exposants à Apparel Sourcing Paris et Texworld Paris sont aussi un formidable vivier de fournisseurs et producteurs de cuir et de maroquinerie. D’autre part les représentants du Pakistan, de l’Inde, de la Chine et bien d’autres exprimaient le souhait de pouvoir exposer des sociétés du secteur cuir. Nous avons d’ailleurs, chaque saison, des entreprises qui propose de la maroquinerie. Messe Frankfurt organise avec succès le salon Leatherworld à Dubaï, et une déclinaison parisienne, plutôt axée sur les matières et les produits finis, pourrait s’avérer une réponse très opportune.» précise Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France.
 

L’arrivée de Leatherworld Paris parachève l’offre des salons parisiens de Messe Frankfurt France, un an après le déploiement, en septembre 2017, de Texworld Denim.

La haute performance de cet espace, entièrement dévolu au denim, témoigne bien de la nécessité de centraliser les producteurs de matières et les confectionneurs, pour une meilleure synergie d’affaires dans un temps de visite beaucoup plus efficient. Texworld Demin bénéficiera, désormais, d’une stratégie de salon à part entière, avec une politique marketing et une communication propre. Le prochain Texworld Denim aura lieu du 11 au 14 février 2017 à Paris Le Bourget.

 






AVANTEX Paris 18-21.9.2017 Le Bourget, Paris Salon de produits et de services techniques et technologiques à valeur ajoutée pour l’industrie textile

Cap sur la mode innovante avec AVANTEX PARIS !


Les salons parisiens de Messe Frankfurt France, dont AVANTEX PARIS le salon des services technologiques pour tous les secteurs de la mode, compte + de 13,9 % de visiteurs que l’édition de septembre 2016 soit 15 473 visiteurs. Une fréquentation record et inattendue : après 2 années en demi-teintes, les acheteurs avaient besoin de renouveau et de changer les codes, l’ambiance s’est avérée proactive avec parfois une certaine allégresse pour la nouveauté.

« En septembre 2017, AVANTEX PARIS s’est révélé être le point de rencontre des acteurs du prêt-à-porter et du luxe avec les porteurs de solutions technologiques et innovantes. La variété et la complémentarité des exposants, les rendez-vous quotidiens autour de tables-rondes d’experts, le focus sur l’innovation matières proposé par le forum MateriO’, le mur de vidéos, les workshops et la première session d’Avantex Fashion Pitch sont autant de leviers insufflant une dynamique efficace et convaincue au sein d’un réseau international techno-fashion ultra actif ! » déclare Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France.

Les marques européennes reste très friandes des solutions apportées par les entreprises présentes sur APPAREL SOURCING, AVANTEX, SHAWLS & SCARVES – The ACCESSORIES SHOW-CASE, TEXWORLD et TEXWORLD DENIM PARIS (+15%) et le top 5 des pays reflète bien cette tendance : 1 France . 2 Royaume-Uni . 3 Espagne . 4 Italie. 5 Turquie Un classement identique à celui de septembre 2016, avec des taux de progression fort pour tous sauf pour la France qui reste inchangée. Il faut noté la 6ème position de l’Allemagne avec +18,7% et un score à +4,8% de la Belgique.

International à 83 % (+ 3% ) démontre bien la place prépondérante des salons parisiens du Bourget dans l’activité mondiale du textile/habillement/ accessoires. Paris restant donnant, les exposants comprennent qu’il faut s’adapter aux exigences de la mode « occidentale » et affutent leur collections, leur stratégie marketing e leurs services pour faire des affaires et être créatifs… Ils n’oublient pas des marchés intérieurs en pleine évolution comme la Chine ou l’Inde. Quelques point marquant : grâce à un climat plus sécurisé les japonais font une percée (+ 19%) ainsi que le continent américain (+7%) avec, on l’a vu, de bons résultats pour les US et le Canada et une curiosité accrue du Brésil et de la Colombie. L’Afrique, nouvel acteur du secteur a fait une belle avancée de + 48%, un effet des actions engagées par le Groupe dont la toute nouvelle acquisitions des salons textile, prêt-àporter et chaussures sud-africains (ATF et Source Africa), et le lancement cette année de Texworld Addis Abeba, Apparel Sourcing Addis Abeba et Texprocess Addis Abeba au sein de l’ASFW (Africa Sourcing & Fashion week).

La 5e édition d’AVANTEX PARIS a rempli sa mission : fédérer les acteurs de la mode et de l’innovation au sein d’une plateforme aux contenus forts, prospectifs, porteurs de sens et d’évolution positive pour le secteur.

Le rapprochement entre la mode et ses application technologiques est de plus en étroit : les marques de mode, les retailers, les designers, sont venus en grand nombre sur Avantex, dépassant le stade la simple curiosité.

A AVANTEX PARIS, l’offre très concrète de tissus techniques, de produits finis technologiques côtoyait des projets de recherches et développement ou des start-up venues tester leur concept avec des interactions prospectives. A l’image du taïwanais Creative Tech textile qui a travaillé ses tissus complexes (fibres de bouteilles plastiques et coquille d’huître par exemple) d’un point de vue stylistique et tendances. « Objectif mode atteint » s’est exclamée la représentante Lucy Hsiao après avec rencontré un nombre important de marques. La matière faisait figure de guets Star, puisque la matériauthèque parisienne matériO’, partenaire du salon, présentait les tous derniers développement pour l’habillement et l’accessoires. Matériau souple en bois, cuir de grenouille, de poisson ou d’entrailles, tissus conducteurs, tissus sculptés et bien d’autres bases à réflexions encore, constituaient le Forum prospectif de la manifestation.

AVANTEX PARIS, c’est the place to be pour présenter les nouveaux concepts bâtisseurs d’une mode d’avenir, comme l’atteste plusieurs témoignages :

« Nous sommes heureux de l’accueil fait à notre concept de manufacturing on demand, les designers ont été très intéressés et nous avons eu plusieurs demandes d’achat sur place. Notre networking a été excellent, nous avons multiplié les contacts qualifiés à très haut niveau », se réjouit Guy Bernier, co-fondateur de To&Guy, qui a présenté un procédé révolutionnaire permettant aux stylistes et designers de placer et tester des motifs sur un produit en 3D sans avoir à connaitre la complexité du patronage.

« Si le Maroc est principalement considéré comme le pays de la sous-traitance, la présence du Cluster des Textiles Techniques Marocains C2TM sur un salon dédié à l’innovation tel qu’Avantex contribue à faire évoluer le regard sur l’offre du pays. Une trentaine de professionnels ont été fortement intéressés par notre démarche collaborative et innovante », explique Omar Cherkaoui, membre du cluster et de l’école ESITH.

Les écoles, germes de la mode de demain, sont ravies des nombreux contacts effectués en continu pendant 4 jours : l’ENSAD Paris, la Hochschule Albstadt Sigmaringen, l’Université de Chongqing en Chine ont pu présenter les recherches et les travaux de leurs étudiants. La Stuttgart State Academy of Art and Design a été enchantée des perspectives générées par le salon : « plusieurs boutiques de mode nous ont sollicité pour créer du contenu marketing pour leurs espaces, nous avons été invités à Berlin pour un hackathon prochainement et à Taïwan pour dessiner une collection de vêtements ! », s’enthousiasment les représentants.

Avantex Fashion Pitch, le concours d’envergure via la plateforme WiRATE, organisé par le salon, a récompensé les start-up apportant des solutions représentatives des secteurs du salon, dont les produits et services ont remporté le plus de suffrages.

Les gagnants sont :

- Grand Pris : Torq Labs a aussi remporté le prix Clothing & accessories avec une gamme de leggings légers pour sportifs qui anticipent les blessures aux genoux. Le Grand Prix comprend un stand sur AVANTEX PARIS février 2018 ainsi que l’enregistrement d’une vidéo/teaser de son projet d’une valeur de 1 200 euros.

- Pyratex, dans la catégorie Material & components a remporté un accès et un recensement sur sa base de matériO’, avec sa collection de tissus en fibres naturelles aux propriétés bénéfiques à la peau et au corps.

- Reflect, dans la catégorie Prototype Studio a remporté un prix un article dédié dans le Magazine Modelab avec son objet utilisant le Biofeedback pour mesurer l’anxiété.

- DressingLab dans la catégorie Smart Retail a remporté un prix une séance de coaching juridique du Cabinet Pierre Hoffman avec son social shopping dédié à la mode féminine qui permet de composer ses silhouettes à partir de catalogues existant sur internet.

- le prix éco-responsable (une formation au CETI) a été attribué à l’Indispensac, le sac solidaire 1000% fabriqué en France à partir de fils recyclés.


L’Agora AVANTEX PARIS, outre le Fashion Pitch, a hébergé 8 conférences tablesrondes sur des thèmes aussi variés que le développement des textiles fonctionnel à l’ère digitale ; les nouveaux comportements des réseaux sociaux ; l’approvisionnement et les normes pour l’électronique textile ; les tendances de l’automne hiver 18/19 ; les détournements et l’automatisation des machines ; l’alliance production et consommation responsable et enfin une présentation du mannequin multi-taille d’Euveka. En dehors de ces rencontres, l’Agora accueillait le Wall of Avantex avec une programmation de vidéos de réalisations et projets mêlant nouveautés technologiques et mode. A l’espace Catwalk Ricardo O’Nascimento, Tô & Guy, la créatrice, Aniela Hoitink dont la marque NEFFA est bien connue de la sphère « fashion tech » ont proposé des défilés de mode très en phase avec le positionnement d’ AVANTEX PARIS. Une exclusivité Messe Frankfurt France !





AVANTEX Paris le salon des services techniques et technologiques pour tous les secteurs de la mode
Prochaines dates : 11, 12, 13 & 14 février 2018







Texworld Paris Paris
Le Bourget du 18 au 21 septembre 2017

TEXWORLD PARIS : une affluence record qui invite à l’optimisme


Les salons parisiens de Messe Frankfurt France, dont Texworld Paris le salon international de matières, composants et fournitures pour les industries de la mode vestimentaire et accessoires, comptent + de 13,9 % de visiteurs que l’édition de septembre 2016 soit 15 473 visiteurs. Une fréquentation record et inattendue : après 2 années en demi-teintes, les acheteurs avaient besoin de renouveau et de changer les codes, l’ambiance s’est avérée proactive avec parfois une certaine allégresse attirance pour la nouveauté.

« Nous avons vécu une édition de septembre 2017 très active. Dès le premier jour du salon, un vent de fraîcheur s’est engouffré dans les salons. Les visiteurs, très décidés, ont commencé à prendre d’assaut le Forum Général de tendance dont la mise en scène arty, la bonne visibilité des couleurs du salons et surtout le choix et les caractéristiques originales des tisseurs. Le flux s’est ensuite disséminé dans les allées emportant une envie d’alternative et de changement. Une nouvelle appétence pour les industries de la mode ? Le prêt-à-porter mondial était bien là, à travailler avec sérieux et chaleur sur les stands, et les exposants ont d’ailleurs pu apprécier la présence de secteurs très haut de gamme voire du luxe européen. Ainsi que le retour des américains (+19,38 % pour les US) et de contacts qui ont redécouvert avec satisfaction le salon, pantois des changement apportés ces 10 dernières années par Messe Frankfurt France (scénographie, sectorisation, service annexes) mais surtout la montée en gamme des entreprises présentes et de leur créativité », note Michael Scherpe, Président de Messe Frankfurt France.

Les marques européennes reste très friandes des solutions apportées par les entreprises présentes sur APPAREL SOURCING, AVANTEX, SHAWLS & SCARVES – The ACCESSORIES SHOW-CASE, TEXWORLD et TEXWORLD DENIM PARIS (+15%) et le top 5 des pays reflète bien cette tendance : 1 France . 2 Royaume-Uni . 3 Espagne . 4 Italie. 5 Turquie Un classement identique à celui de septembre 2016,avec des taux de progression forts pour tous excepté pour la France qui reste stable. Il faut noter la 6ème position de l’Allemagne avec +18,7%et un score à +4,8% de la Belgique.

International à 83 % (+ 3% ), les salons parisiens du Bourget démontrent bien leur place prépondérante dans l’activité mondiale du textile/habillement/ accessoires. Paris restant Paris, les participants ont bien compris qu’il s’agit pour eux de s’adapter aux exigences de la mode « occidentale » et affûtent leurs collections, leur stratégie marketing et leurs services pour faire des affaires et être créatifs… Ils tirent aussi partie de certains marchés intérieurs en pleine évolution comme la Chine ou l’Inde. Quelques points marquants : grâce à un climat plus sécurisé, les japonais font une percée (+ 19%) ainsi que le continent américain (+7%) avec, on l’a vu,de bons résultats pour les USA, le Canada et une curiosité accrue du Brésil et de la Colombie. L’Afrique, nouvel acteur du secteur a fait une belle avancée de + 48%, un effet des actions engagées par le Groupe Messe Frankfurt dont la toute nouvelle acquisition des salons textiles, prêt-à-porter et chaussures sud-africains (ATF et Source Africa), et le lancement cette année de Texworld Addis Abeba, Apparel Sourcing Addis Abeba et Texprocess Addis Abeba au sein de l’ASFW (Africa Sourcing & Fashion Week).

A l’entrée du salon Texworld dans leHall 4, le forum de tendances organisé par les directeurs artistiques du salon présentait les tissus de l’automne Hiver 18/19dans un dispositif arty, vitaminé et coloré avec en son centre un écrin de miroirs qui reflétaient les tissus sustainable les plus intéressants du salon. Comme un air de fête… En quelque sorte ce service de tendances donnait le « la » de l’état d’esprit des visiteurs de TEXWORLD PARIS : une évidente recherche de pistes différentes et spectaculaires, une envie de fraîcheur et de vrai, mâtinée de technologie. De fait, les acheteurs ont retrouvé une certaine faim de mode et c’est presque avec frénésie qu’ils ont, dès le premier jour, rencontré les 1 000 exposants, (+10% par rapport à septembre dernier) originaires de 24 pays. La nomenclature du salon a joué à plein son rôle et les secteurs broderies, dentelles ainsi que le tricot très travaillé, qui avaient crû en nombre d’exposants, ont attiré les foules.

TEXWORLD PARIS est pour les entreprises un grand salon du business de l’industrie. Septembre 2017 a été l’occasion de rencontrer en face à face des clients fidèles, ou que l’on a connu que par email ou téléphone, pour créer une réelle confiance dans la relation commerciale. C’est aussi un rendez-vous unique pour prospecter vers les marchés du continent américain nord et sud, comme l’a bien remarqué le spécialiste du shirting tchèque La Linea.

La scénographie, la segmentation du salon et, bien sûr, l’offre très généraliste démontrent que le salon est ouvert et s’adresse à toutes les marques de mode. Les grandes sociétés du luxe international y côtoient les grands opérateurs prêt-à-porter mondiaux, en passant par la jeune création, très attentive au parcours « Petites quantités » comme les marques élaborant des collections capsule.

La qualité des matières s’est trouvée au centre des découvertes faites par les visiteurs. La Chine (le plus grand contingent des tisseurs du salon) fait figure de tête de pont comme l’a rappelé Zhang Tao, le Secrétaire Général de l’organisme commercial CCIPT TEX. L’amélioration des business models des entreprises nationales, prônée par le gouvernement chinois, est axée sur une continuité de l’évolution vers de vrais produits mode, de développer l’innovation technique et de mettre l’accent sur le développement durable. Une montée en gamme, constatée aussi dans la variété de propositions des tisseurs turcs, l’offre indienne de cotonnades et de broderies, les imprimés sud-coréens, l’offre exhaustive, voire technique, des exposants indonésiens ont intéressé les visiteurs. La créativité est en train de gagner ses lettres de noblesse au sein de TEXWORLD PARIS.

Certains, comme le créateur Christophe Guillarmé, combinent économie et style. Il constate que TEXWORLD permet « l’approvisionnement à la source, sans intermédiaires et donc sans commissions ». Pour ceux qui ont fait l’impasse du salon pendant plusieurs sessions, la bonne surprise se portait sur le rapport qualité/prix/valeur ajoutée stylistique inégalés et un étonnement devant l’extrême lassitude des exposants lorsqu’on leur demande de réaliser à moindre coût un tissu vu ailleurs.

Un des point fort remarqué du secteur ELITE, un espace dédié aux entreprises ayant un large panel de services adaptés, c’est d’avoir accueilli Pretty Girl, un spécialiste de brocard tissé de façon traditionnelle à la main par l’ethnieTujia habitant dans les régions chinoises du Hunan et du Hebei. ELITE a eu une fréquentation soutenue (on y a vu des acheteurs faire la queue sur certains stands) et de nouvelles pratiques commerciales y ont vu le jour : les confectionneurs (dont certains d’Apparel Sourcing) avec de beaux portefeuilles client, à qui les marques de mode demandent de plus en plus un sourcing de matière, alors qu’elles-mêmes continuent leurs propres recherches. Pour les exposants, il s’agit d’une double visibilité.

Avec près de 80 exposants matières et confection pour sa grande première, TEXWORLD DENIM a tenu toutes ses promesses de plateforme de rencontres business entièrement dédiée au jean. Rencontrer sur un même espace matières et fabricants a facilité les dialogues avec les donneurs d’ordre qui pouvaient ainsi mener à bien leurs projets de A à Z et profiter des interactions entre exposants. L’espace TEXWORLD DENIM est amené à se développer avec une politique marketing et une stratégie de salon propre.

Business Beyond Borders, le partenariat d’accélérateur de rencontres d’affaires entre les acteurs du textile/ habillement et petites entreprises manufacturières, imaginé par Eurochambres, a rencontré un franc succès. Dans leur espace dédié, ce sont plus de 200 rendez-vous qui ont eu lieu impliquant 258 entreprises issues de 42 pays.

3 conférences et tables rondes ont eu lieu à TEXWORLD PARIS : L’industrie de l’habillement du futur, Ex-aequo, les tendances de l’automne/hiver 18/19, Nouvelles technologies, nouvelles compétences. Il faut y adjoindre les Perspectives du denim au XXI et XXIIème siècle mis en place pour TEXWORLD DENIM. Sur l’espace Catwalk, TEXWORLD PARIS organisait les défilés de mode d’ESMOD Paris, des créateurs Fiona Fondadouze et Santiago Lomelli, les Lauréats du Festival international des jeunes créateurs de Dinan, la collection 17/18 Icône d’Eymeric François. Une exclusivité Messe Frankfurt France !