People I Marques I Tendances - Trends Mannequins l Cosmétiques l Shopping+ de CarolynI News IPhoto
Automobiles I Motos I Bateaux I ModeCinéma I Hôtels I  Voyages I Plaisirs de la Table I Bien être  






La mode et le cinéma

 

 








Elisa BACHIR BEY

Incroyablement solaire, Remarquablement talentueuse, Authentiquement belle
 

Passionnée par la mode, sportive et pleine de vie, Elisa Bachir Bey est l’étoile montante du cinéma français. Connue dans la comédie culte Baby Sitting 2 et le film "Ils sont partout d’Yvan Atal", elle sera, au printemps prochain à l’affiche d’un film de Cédric Anger aux côtés de Gille Lellouche et Guillaume Canet !

Cinéma

L’amour est une fête, Cédric ANGER, 2018
Befikre, Aditya CHOPRA, 2016
Ils sont partout, Yvan ATTAL, 2015
Mon nom à Pigalle, HAME et EKOUE, 2015
Babysitting 2, P. LACHEAU, N. BENAMOU, 2015 Toute première fois, Noémie SAGLIO, 2014 Nisha, Rouben MANIKA, 2013
 
Télévision & Court métrage

Commissariat central (S2), Varante SOUDJIAN, 2017
Commissariat central, Varante SOUDJIAN, 2016
Terrassee, Aline BENDAHAR IFERGANE, 2016
Le bonheur si je peux, Laura RICHARD, 2014
Une incroyable vue, B. Yaiche, A. BENDAHAR IFERGAGNE, 2013

Théâtre

Cyrano de Bergerac, Edmond ROSTAND, 2014
On passe dans 8 jours, Sacha GUITRY, 2014
Bronches, Jean-Michel RIBES, 2014

Vidéo clip

Wildfire, Julian PERRETTA, 2014
All I need, Julian PERRETTA, 2014
Bouzillée, Kayna SAMET, 2014
That’s all, Julian PERRETTA, 2013


Elisa BACHIR BEY
Comédienne accomplie, Elisa se lance dans l’écriture d’une comédie qui promet d’être déjanté et loufoque ! Un mixte parfait entre Babysiting, Pataya, Very Bad Trip et Témoin à louer !

Passionnée par la mode et mannequin à ses heures, vous ne serez pas étonnés de la voir égérie des marques Alma Da Onda, Les mailles de Paris, Horspist ou encore Eleven Paris.

Aimée de tous, elle est habillée par les plus grands : Zuhair Murad et Emanuel Ungaro pour ne citer qu’eux.

Cette grande sportive pratique la danse classique, la coure à pieds et le yoga.

Très active sur les réseaux, suivez son actualité :

Relation Presse : Agence Francine Lepek

 

 

 


 

o
Celluloid Angels

Des soutiens de taille pour restaurer LA BELLE MARINIERE, un film perdu avec Jean Gabin, et organiser sa première projection publique depuis 1932

 

La commune de Mériel-sur-Oise (95), la Société des Amis du Musée Jean Gabin de Mériel-surOise et l’entreprise Armor Lux, célèbre pour ses marinières, rejoignent la campagne de financement participatif lancée par Celluloid Angels pour restaurer La Belle Marinière, un film perdu de 1932 réalisé par Harry Lachman avec Jean Gabin, Pierre Blanchar et Madeleine Renaud.

Après avoir financé avec succès la restauration des Tontons flingueurs (plus de 61 000€ ont été récoltés sur les 45 000€ espérés) et permis ainsi la sortie en 4K au cinéma de ce film culte de Georges Lautner, CELLULOID ANGELS, la première plateforme de financement participatif pour restaurer les films de patrimoine, lance un nouveau défi : restaurer La Belle Marinière, un film perdu qui vient d’être retrouvé et organiser la première projection mondiale du film depuis sa sortie en 1932.

A quelques jours de la fin de la campagne sur la plateforme CELLULOID ANGELS, la Société des Amis du Musée Jean Gabin présidée par Mathias Moncorgé-Gabin, fils de l’acteur, et la commune de Mériel-sur-Oise viennent de rejoindre la course pour sauver ce film miraculé. Au-delà d’un soutien financier, le collectif s’engage à organiser la projection du film restauré à Mériel-sur-Oise dans le Val d’Oise, la ville de cœur de Jean Gabin dans laquelle il passa toute son enfance et son adolescence. Un retour sur ses terres donc pour cette légende du cinéma français qu’était Jean Gabin.

Pour Serge BROMBERG de LOBSTER FILMS, la société spécialisée dans le sauvetage des films du patrimoine qui porte le projet, ‘’ce retour aux sources de l’enfant du pays au travers du film qui lui donna son premier grand rôle au Cinéma, apparaît comme un nouveau signe du destin. Après la découverte miraculeuse d’une copie 35mm aux USA qui sonna le départ de l’aventure, le soutien du collectif de Mériel-sur-Oise et de la famille de l’acteur font sens de même que le soutien d’Armor Lux, clin d’œil de la célèbre marinière française.’’

En effet, l’entreprise Armor Lux, célèbre pour ses marinières et son savoir-faire d’exception dans la fabrication de vêtements de qualité, s’est prise de passion pour le projet. Outre le parallèle entre le titre du film et la tenue de marin, c’est l’univers du projet qui a touché l’entreprise. L’acteur d’abord, célébrité nationale et lui-même marin pendant la guerre. Le patrimoine ensuite, et l’idée de perpétuer la culture et les icônes françaises pour une société créée, à Quimper, à la même époque.

Armor Lux annonce sa participation à la campagne pour restaurer La Belle Marinière en apportant en plus de son engagement financier, 100 marinières qui seront offertes aux 100 premiers contributeurs qui auront versé une somme supérieure à 65€.

Tourné par les éphémères Studios Paramount en France, La Belle Marinière est officiellement un film perdu que personne n’a plus jamais revu depuis sa sortie initiale. Plus aucun élément du film ne semblait survivre lorsqu’un chercheur américain informa les Laboratoires Eclair de l’existence d’une copie nitrate, apparemment abrégée, survivant à UCLA FILM ARCHIVES sous un faux titre.

Ainsi, la découverte de ce film perdu avec Jean Gabin est aujourd’hui considérée comme un événement majeur, d’autant plus que La Belle Marinière, film incontournable de l’année 1932, connut un très grand succès lors de sa sortie initiale.

Peu connu du grand public, son réalisateur, Harry Lachmann, qui réalisa pas moins de 45 films entre les Etats-Unis, l’Angleterre et la France, réussit à réunir pour ce long métrage une des plus prestigieuses équipes du cinéma mondial.

Au-delà du casting quatre étoiles composé de Jean Gabin, star du cinéma français, de Madeleine Renaud (qui vient de connaître un succès phénoménal avec Jean de la Lune) et de Pierre Blanchar (qui rejoindra la même année le tournage du film Les Croix de Bois de Raymond Bernard), Harry Lachmann fit appel à Marcel Achard pour l’écriture du scénario. Quatre fois membre du Jury du Festival de Cannes (dont 2 fois Président du Jury), il fut l’un des auteurs de cinéma et de théâtre les plus prolifiques de sa génération. A la photographie, Rudolph Mate, l’un des plus grands chefs opérateurs de l’époque (La Passion de Jeanne d’Arc de Dreyer, Correspondant 17 d’Alfred Hitchcock, To be or not to be de Lubitsch, Gilda de Vidor…), réalisa des images lumineuses.

En proposant sur sa plateforme ce petit bijou du septième art, CELLULOID ANGELS a grand espoir de faire revivre ce film perdu pour une seconde fois.

www.celluloid-angels.com

A propos du film La Belle Marinière… Synopsis : Le capitaine de la péniche La Belle Marinière, vient d'épouser une très jolie fille et la vie suit le cours monotone des canaux. Quand la jeune femme ne peut plus lutter contre l'amour qu'elle porte au jeune marinier, ils s'enfuient ensemble sur une péniche qui glisse sur le canal en sens inverse.

FICHE TECHNIQUE Réalisation : Harry Lachman Scénario, Adaptation et Dialogue d'après sa pièce éponyme : Marcel Achard
Photographie : Rudolph Mate Décors : Henri Ménessier Musique : Maurice Yvain Montage : Jean Delannoy Production : Paramount Studios Durée : 80 min Première présentation : 2 décembre 1932

DISTRIBUTION Jean Gabin : Le capitaine de la péniche Madeleine Renaud : Marinette, la jeune fille Rosine Deréan : Mique, la sœur du capitaine Pierre Blanchar : Sylvestre, le marinier Jean Wall : Valentin Hubert Daix : Braquet

 

 







 

 

ATELIER AMOUR,

LA NOUVELLE MARQUE DE LINGERIE QUI CRÉE DES PARURES INSPIRÉES DU CINEMA

La marque revisite les classiques du cinéma dans des coffrets de lingerie fine à collectionner.

DES ICÔNES INCONTOURNABLES

Atelier Amour déclare sa flamme à deux grandes icônes du cinéma, Jean Seberg et Grace Kelly, en imaginant leurs dessous portés sur grand écran.

Dentelle romantique, plumetis osé ou encore tulle transparente se retrouvent sur des parures délicates et délicieusement cinéphiles.

Chaque modèle n’existe qu’en taille unique, grâce à des systèmes de réglages qui s’ajustent à différentes morphologies.

 

COLLECTION « FENÊTRE SUR COUR », 1954

Romantique comme Grace Kelly ?

La collection « Fenêtre sur cour » s’inspire du chef d’oeuvre d’Hitchcock en proposant une ligne suggestive qui laisse deviner le corps sans le dévoiler complétement.

Rétro et sophistiquée, cette collection fait la part belle à la dentelle et au tulle pour un jeu de transparence irrésistible.

Le bandeau tout comme le body se nouent et se dénouent rapidement grâce à son système d’attache ultra simple.

 

Pièces entièrement réalisées en dentelle et en tulle noirs.
Body 75 euros, Bandeau, 45 euros et shorty ouvert 49 euros.


COLLECTION « À BOUT DE SOUFFLE », 1960

Mutine comme Jean Seberg ?
Atelier Amour propose un duo insolite de culottes :

“Polissonne”, en voile transparent, possède une découpe laser qui lui permet d’être déchirée en un claquement de doigt.

“Friponne”, en plumetis noir, est plus sage et se dénoue sur le côté.

Friponne

 

Polissonne

Friponne

Polissonne

   

En plumetis transparent ou en voile de polyester à découpes laser.
55 euros le lot de deux culottes


COLLECTION « GUET-APENS», 1972

Rebelle comme Ali MacGraw?

L’actrice interprète une femme amoureuse prête à tous les sacrifices pour faire sortir son homme de prison. En cavale, elle n’hésite pas à jouer de ses charmes et à dégainer son arme dans les situations les plus complexes.

La ligne «Guet-Apens» s’aventure dans un jeu de crochets malicieux dans lequel body, culotte et soutien gorge sont prêts à tester l’habileté de Monsieur.

Pièces en dentelle avec fermeture par crochets dorés
Body, 89 euros, SG triangle, 50 euros, culotte, 48 euros

À PROPOS

La marque Atelier Amour a été créée en décembre 2014 par Rachel Bouchon afin de concilier lingerie fine et cinéma.

Après avoir travaillé pour les plus grandes marques de lingerie telles que Aubade, Simone Pérèle ou encore Barbara, Rachel a décidé de lancer une marque « érotico-chic » pour plaire autant aux hommes qu’aux femmes.

undercover

 

 2 FEVRIER 2016

Et si Brad Pitt avec ses Silhouette réussissait le casse du siècle aux Oscars avec The Big Short !

Le dernier film produit par Brad Pitt vient de recevoir le célèbre prix PGA (Producers Guild of America) du meilleur film décerné par le syndicat des producteurs américains. Or, depuis huit ans, tous les longs métrages lauréats de cette distinction ont toujours remporté l'Oscar du meilleur film.

Avec cette distinction, Brad Pitt et ses Silhouette deviennent donc les favoris de la prochaine cérémonie des Oscars dans la catégorie du « Meilleur Film » qui aura lieu à Los Angeles le 28 février prochain.

En s’affichant sur le nez de Brad Pitt dans un film qui a réalisé plus de 640 000 entrées en France, Silhouette joue avec brio la carte du 7ème art dans « The Big Short : le Casse du Siècle ».


photo : James Devaney/Wirelmage

La célèbre maison autrichienne Silhouette, leader dans la fabrication de lunettes haut de gamme, reconnue internationalement pour la qualité de son design, a réalisé l’exploit de concevoir un modèle culte qui se retrouve aujourd’hui sur le devant de la scène internationale.

Brad Pitt, porte tout le long du film « The Big Short : le Casse du Siècle », le modèle emblématique
« Titan Dynamics Nylor » de Silhouette en or brun (ref : 5281 6051).

 

Cette monture renforce le caractère visionnaire de son personnage, Ben Rickert, un ancien banquier écoeuré du système, qui a profité de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, avec 3 outsiders en 2005, pour anticiper l’explosion de la bulle financière et mettre au point le casse du siècle.

« The Big Short : le Casse du Siècle » est à l’affiche en France depuis le 23 décembre 2015, avec Brad Pitt et ses lunettes Silhouette.

Plus d’informations sur :

 

INFORMATION PRESSE – 28 DECEMBRE 2015

Brad Pitt portait les célèbres lunettes “Titan Minimal Art” de Silhouette
lors de la première à New-­York de son dernier film “The Big Short

Silhouette est fier d'annoncer que Brad Pitt portait une paire de ses lunettes emblématiques “Titan Minimal Art” à la première de son nouveau film, « The Big Short »,
présenté à New-­York.

La maison autrichienne Silhouette, leader dans la fabrication de lunettes haut de gamme, déjà plébiscitée pour la qualité de son design, a réalisé l’exploit loin de concevoir ce modèle culte qui pèse seulement 1,8 g.

Pour la première à New York, l'icône du film, Brad Pitt, portait le modèle "Titan Minimal Art The Must Collection" en couleur or avec des verres de couleur subtiles (7610 6051), tandis que son personnage dans le film, Ben Rickert, porte, le modèle "Titan Dynamics nylor "en or brun (5281 6051).

"The Big Short” est sorti en France le 23 décembre 2015, avec Brad Pitt et les lunettes Silhouette à l’affiche.


Crédits Photos James Devaney/Wirelmage

Tout a commencé pour Silhouette en 1964 autour d’une idée visionnaire : faire des lunettes un accessoire à part entière. Depuis, Silhouette est devenue la référence mondiale sur le segment des montures ultra légères. Sous sa marque, Silhouette fabrique ses montures en grande partie à la main en utilisant les meilleurs matériaux disponibles et les technologies les plus récentes pour un résultat et un design uniques. En concevant la Titan Minimal Art, lunette percée sans vis ni charnières et dont le poids est inférieur à de 2 grammes, cette entreprise familiale autrichienne a révolutionné le marché de la lunetterie. Les montures Silhouette sont allées dans l’espace lors de plus de 30 missions de la NASA et ont fait le tour du monde avec l’Orchestre Philharmonique de Vienne. En outre, elles sont les montures préférées de nombreuses personnalités du monde du spectacle, des affaires et de la politique.


 

 

Les Bijoux Poiray sont mis à l’honneur dans le Film « L’Echappée Belle »
prévu en salle le 17 juin 2015.


Collier en or jaune Coeur Entrelacé, Manchette Coeur fil, Bague Tresse or jaune et sertie de diamant,
Boucles d’Oreilles Filles Antik

La comédienne Clotilde Hesme interprète, dans le film L’Echappée Belle, la ravissante Eva, 35 ans, qui porte dans son quotidien les bijoux et les montres Poiray. Avec sa féminité totalement assumée, Eva entremêle les différentes collections et se pare aussi bien d’un Coeur Entrelacé, d’une Manchette Coeur Fil, d’une Bague Tresse que d’une montre Ma Première selon ses envies.
Une jolie visibilité dont la Maison Poiray bénéficiera dès la sortie du film le 17 juin 2015.

SYNOPSIS : Il est 5 heures du matin, à une terrasse de café, Léon s’assoit à la table d’Eva et lui demande un chocolat chaud.
Il a 11 ans et ne connaît pas ses parents. Elle a 35 ans et pas d’enfant. Elle est libre, fantasque et mène une vie de privilégiée. Il est malin, sage et vit dans un foyer.
Ils ne vont plus se quitter.


Montre Ma Première en acier.


Collier en or jaune Coeur Entrelacé, Manchette Coeur fil, Bague Tresse or jaune et sertie de diamant, Boucles d’Oreilles Filles Antik et Montre Ma Première en acier


 


Manchette Coeur fil, Boucles d’Oreilles Filles Antik et Montre Ma Première en acier


 


 

A PROPOS DE POIRAY :
Depuis sa naissance en 1975, la marque a su imposer au fil de ses collections son élégance intemporelle et son chic si parisien en se concentrant sur des produits iconiques tels que la montre MA PREMIERE avec ses bracelets interchangeables, le coeur entrelacé et en développant de nouvelle collection en adéquation avec les codes de la marque.
Impertinente et créative, POIRAY souffle en 2015 ses 40 bougies. Entre ses partenariats caritatifs, son réseau social très dynamique, et sa nouvelle collection de bague interchangeable, POIRAY possède les secrets d’une jeunesse inaltérable et éternelle.

 

 

 

 



La mode et le cinéma

Si l’esthétisme dans un film est très important, les couleurs, les lumières, le grain de l'image….
Le rôle de la mode dans un film est aussi primordial, c'est un art porté, mais aussi un art visuel qui se fonde sur l’esthétisme et raconte une histoire par la sublimation des corps. A l’inverse, le cinéma se sert des corps et des voix pour raconter une histoire dont l’esthétisme est l’un des langages. Les deux se rencontrent à l'orée du Beau, de la sublimation du réel
.

Un film est composé de différents tableaux dont la fabrication dépend des départements techniques bien réels (l’image, le son, les décors, le jeu des acteurs, le scénario…), parmi lesquels les costumes ont toute leur place. Ils agrémentent et prolongent la personnalité de chaque personnage et donnent la couleur esthétique à l'image. Le scénario en est la base et les costumes font partie des éléments qui donnent la forme.

Sabine Crossen, ancien mannequin qui connaît bien la mode, vient de réaliser son 1er court métrage "L’Amour rend aveugle”. Elle a pris conscience de l’importance des costumes en lisant une biographie sur le grand cinéaste Sidney Lumet (12 hommes en colère, Un après-midi de chien…). Sabine s’est rendue compte que le choix des costumes participait à la description de ses personnages. Le jeu des acteurs est influencé par les vêtements qu’ils portent. On ne joue pas de la même façon dans un costume en latex que dans une blouse d’infirmière; la tenue et les matières font partie des composantes physiques qui “parlent”.

Avec Joséphine Gracia, sa chef costumière, elles ont crée des "mood boards” afin d’analyser la façon dont les matières et les couleurs pouvaient s’intégrer à l’esprit des scènes et s’harmoniser entre elles, un peu à la façon dont un créateur harmonise une collection. Enfin le traitement de l’image, son étalonnage et toute la phase de post-production viennent ajouter une touche finale à l’atmosphère visuelle apportée par tous ces éléments.


L'Amour Rend Aveugle est le premier court métrage de Sabine Crossen. Il parle d'amour et pose cette question : 
Jusqu'où iriez vous par amour ?

Tristan est ophtalmologiste. L'une de ses patientes, Angèle, perd la vue, c'est fréquent. Qu'elle l'invite à prendre un verre et qu'ils finissent mariés avec un enfant, ça l'est moins.
Mais quand Tristan apprend qu'en plus de sa cécité, Angèle est condamnée, c'en est trop.
Le seul regret d'Angèle est de n'avoir jamais pu voir le visage de leur fils, Benjamin.
Jusqu'où Tristan sera capable d'aller, quels interdits sera-t-il prêt à braver pour accomplir la dernière volonté de celle qu'il aime ?

 

voir la bande annonce

ELIZA CALMAT      
CÉDRIC MARUANI
Si les lecteurs veulent participer et voir le teaser sur http://fr.ulule.com/the-movie-lamour-rend-aveugle/ pour voir des images et vous même constater comment les tenues apporte quelque chose de fort en chaque scène…


Pour Joséphine Gracia, sa chef costumière, le choix de la Robe de Mariée était primordiale, elle a choisi une robe de chez Cymbeline
 


Eliza Calmat et Joséphine Gracia avec Sabine Crossen .
Essayages de robes de mariée aux Galeries Lafayette au rayon Cymbeline.  Grâce à Sophie Delaroche directrice de la communication chez Cymbeline


À propos de Cymbeline

Le succès de Cymbeline commence par l’histoire de trois sœurs qui avaient décidé de révolutionner la mode des robes de mariées. C’était il y a un peu plus de trente ans, à Nemours à 75 km de Paris.

Conciliant tradition et modernité, les sœurs ont su adapter les méthodes traditionnelles de la haute couture aux technologies modernes.

C'est dans un moulin du XVII siècle que sont conçues chaque collection.

Son positionnement très international avec des bureaux et boutiques dans le monde entier en font aujourd’hui l’un des leaders du monde de la robe de mariée

 

À propos de SABINE CROSSEN
http://www.imdb.com/name/nm1644336/
Sabine sera à l’affiche bientôt dans le film Predator : Dark Ages réalisé par James Busche et va tourner cet été un thriller cette été La Dame Blanche produit par BSP Productions