Le dentellier Gayou Lace dévoile ses ambitions pour l’Europe

Le plus international des dentelliers asiatiques, spécialiste des dentelles maille, prend la parole en direct en Europe. L’occasion de rappeler son attachement au design et à la création, et son engagement à une production toujours plus verte.

Depuis sa création en 1998, Gayou Lace a toujours fait partie des dentelliers asiatiques atypiques. Atypique par son profil : la société familiale (une des pionnières du commerce de textile du Shanghai des années 40) s’est entourée d’actionnaires internationaux et d’un DG Américano-australien; elle est donc par essence de culture mondiale. Atypique par son mode de fonctionnement : conscient de la nécessité absolue d’être différent et novateur, le dentellier mise tout sur la créativité avec des équipes internationales. Atypique par son positionnement : alors que la plupart de ses confrères ont commencé à travailler en Europe avec des équipes chinoises, Gayou Lace a construit sa solide réputation sur son marché domestique avant de se développer dans le monde avec ses équipes internationales.

 


© photos Gayou Lace®


Un nouvel élan en Europe Acteur majeur du marché de la lingerie/corseterie depuis sa création en 1998, le dentellier (dont le siège commercial est basé à Hong Kong) réaffirme son positionnement créatif et fait intervenir pour la première fois ses équipes internationales de design en direct au salon Interfilière Paris les 8, 9 et 10 juillet prochain.
N° de stand Interfilière Paris : D52-E57  
L’occasion de dévoiler sa nouvelle stratégie en Europe. Cela fait en effet près de dix ans que le dentellier travaille avec les acteurs européens de la lingerie, au travers d’un intermédiaire exclusif. Désireux d’être encore plus réactif et de s’adapter au plus près des besoins de ses clients, Gayou Lace a décidé d’être désormais en contact direct avec les acteurs européens avec une équipe internationale étoffée.

La créativité, fer de lance des collections Gayou Lace accorde une place de choix à la création et au développement. Aussi le dentellier s’est-il entouré d’une équipe créative de 30 personnes venues de tous les continents pour produire des collections riches et variées, au plus près des tendances mondiales. Une équipe multiculturelle dirigée par un directeur de création européen, qui compte plus de 25 années d’expérience en textile et lingerie. Tous les ans, ce sont ainsi en moyenne 240 dessins différents et exclusifs qui voient le jour. Grâce notamment à un équipement des plus modernes en machines Textronic et Jacquardtronic à 83 barres à dessin, Gayou Lace propose des dentelles maille qui intègrent une grande richesse de détails. Une de ses particularités, qui fait sa force, est cette compréhension profonde de la dentelle qui permet la traduction des motifs en une pièce de lingerie, dans le but d’optimiser son utilisation dans les découpes, les placements etc...

Une production locale éco-responsable, pour une diffusion mondiale Société globale, travaillant à l’international, Gayou Lace est le fournisseur de 1er rang des marques leaders aux États-Unis mais aussi en Asie et en Europe. Cette dimension mondiale l’oblige à une grande rigueur dans la production, afin de pouvoir répondre aux critères et exigences de qualité de tous. La société est ainsi certifiée OekoTex 100 et ISO9001. Son laboratoire de contrôle qualité est accrédité par le Bureau Veritas, et elle répond aux normes REACH. Pour garantir cette qualité, Gayou Lace a choisi de gérer toute sa production en Chine et de se doter d’une structure verticale, qui intègre l’ensemble du processus, de la production à la teinture, à l’anoblissement et aux finitions. La société dispose d’un parc de plus de 80 machines dernière génération ; elle peut ainsi produire jusqu’à 70 tonnes de dentelles par mois. Très soucieuse de l’environnement, elle est depuis 3 ans engagée auprès du programme ZDHC pour éliminer la présence de certains composés chimiques dans les eaux usées. Elle participe en outre au projet environnemental Water Ten mis en place par le gouvernement chinois en 2014 pour nettoyer les réseaux fluviaux de la pollution industrielle. Enfin, Gayou Lace est en train de construire à quelques heures à l’Est de Hong Kong une toute nouvelle usine de 28 000 m2 à la pointe de la modernité, qui sera inaugurée à l’automne 2017. Suivra une nouvelle usine de teinture, pour intégrer les toutes dernières technologies, qui verra le jour d’ici 2021…